Premier défi pour ETARCOS : la traversée du lac Léman, 35h de rame et 400 km en 4 jours | Média OPEL France

Premier défi pour ETARCOS : la traversée du lac Léman, 35h de rame et 400 km en 4 jours

download-pdf
download-image
download-all
jeu, 06/06/2019 - 14:45


  • L’Opel Combo Life tracte le bateau des Vosges au lac Léman
  • Première phase de test pour le bateau ETARCOS
  • 35h de rame en 4 jours

 

Stéphane Brogniart, ultra-traileur, conférencier et préparateur mental décide d’aller à la conquête du monde en se lançant un nouveau challenge : l’aventure ETARCOS qui est aussi une association ayant pour but de promouvoir le sport santé. Une dizaine de défis seront à l’honneur avant de toucher l’objectif ultime : la traversée de l’océan Pacifique sud à la rame en totale autonomie. Départ : janvier 2021 pour 6 mois de navigation et environ 6500 milles nautiques (12000 kilomètres pour les terriens).

Opel accompagne Stéphane Brogniart dans ses aventures depuis 2017 :

Opel Mokka X : partenaire de la Grande Traversée du Jura

Grandland X : partenaire de la Grande Traversée du Mercantour

L’Opel Combo Life : partenaire sur roues de Stéphane Brogniart dans le cadre de la préparation du projet ETARCOS.

Pour le premier défi de Stéphane Brogniart, l’Opel Combo Life a tracté le bateau ETARCOS jusqu’à Évian-les-Bains pour débarquer l’embarcation au Lac Léman. Plus de 300km de route, de fort dénivelés, des routes étroites, des épingles, autant de défis brillamment relevés par le ludospace polyvalent.

La traversée du Lac Léman était le premier test grandeur nature pour Stéphane et son bateau. L’objectif était d’engranger le maximum d’expérience avant le deuxième défi préparatoire au large de Brest. Le bateau a pu endurer une multitude de réglages concernant ses composants nombreux et complexes comme la balise de traçage. Il fallait aussi gérer l’organisation, la vie à bord du bateau et enfin appréhender au mieux le milieu marin.

La météo a été globalement clémente durant ces 4 jours mais les nombreux changements de vents n’ont pas rendu l’expérience facile et ont demandé une capacité d’adaptation permanente. Il faut rappeler que le bateau ETARCOS est conçu pour naviguer uniquement avec des vents favorables. Avec des vents contraires, il devenait alors quasiment impossible d’avancer.

L’objectif initial de 3 jours de rame et 200 km a été largement atteint. Stéphane a pu finalement parcourir 400 km sur 4 jours, non sans être aidé par Claudie Pellegrino experte du lac et gérante de Boat Services Léman au port d’Évian. Il a pu ramer entre 8 et 12h par jour sauf une journée qui n’a permis « seulement » 4 heures de rame, ce qui reste un exploit pour le commun des mortels.

 

Scroll