Le plan PACE! fonctionne : Opel est en voie de devenir rentable, électrique et global de manière durable

download-pdf
download-image
download-all
jeu, 08/11/2018 - 11:00


  • Premier bilan positif après 12 mois : l’amélioration de la compétitivité dans tous les domaines permet un retour à la rentabilité et aux investissements
  • Offensive produit avec huit nouveaux modèles dans les deux prochaines années et électrification : une nouvelle Corsa tout électrique, plus un Grandland X hybride rechargeable
  • Les efforts consacrés au renforcement de la marque, aux utilitaires légers et au développement à l’international amènent des résultats concrets

 

Opel/Vauxhall est revenu sur la bonne voie un an après avoir présenté le plan stratégique PACE!. « PACE! fonctionne ! Opel sera rentable, électrique et global. C’est un résultat dont chaque employé peut être fier. Nous avons réussi à nous réorganiser au cours des douze derniers mois et nous avons changé notre façon de voir les choses. Nous avons affiché un bénéfice de 502 millions d’euros au cours des six premiers mois de 2018 et nous continuons à travailler dur pour réussir, » souligne Michael Lohscheller, CEO d’Opel.

Elément important pour un succès économique durable : l’amélioration de la compétitivité dans tous les secteurs de l’entreprise. Opel a réussi à réduire ses coûts fixes de 28% au premier semestre de l’année. Toute une série d’accords sur l’amélioration de la compétitivité ont pu être signés avec les partenaires sociaux sur l’ensemble des sites. Cela a permis une amélioration significative du ratio charges/produits. L’entreprise a également tenu sa promesse de simplifier ses structures de direction : le nombre de postes de direction a été réduit d’un quart au cours de l’année dernière. Opel se démarque fortement par sa volonté d’éviter des fermetures d’usines. Des investissements sont en cours sur différents sites et plusieurs usines ont déjà reçu des nouvelles attributions de produit.

Opel bénéficie également de plus en plus de son intégration au sein du Groupe PSA. Les véhicules basés sur les plateformes communes multi-énergie affichent jusqu'à moins 50% de coûts de développement, tout en améliorant la qualité. Des synergies sont également réalisées dans de nombreux autres secteurs de l’entreprise – comme le fait de profiter de la création de structures de diffusion intégrées dans de nombreux pays européens, ainsi que dans le domaine international.

Au cours de la même période, le Centre R&D de Rüsselsheim a renforcé sa position au sein du réseau de R&D du Groupe PSA : à côté des 15 centres de compétence ayant une responsabilité internationale pour l’ensemble du groupe (sièges, piles à combustible ou systèmes d’aide à la conduite, entre autres), les ingénieurs de Rüsselsheim sont également en charge du développement des utilitaires légers et d’une nouvelle famille de moteurs essence quatre-cylindres. Pour faire face aux surcapacités prévues en raison de la baisse des missions de sous-traitance, Opel a également annoncé avoir en projet un partenariat stratégique avec Segula Technologies pour sauvegarder les emplois qualifiés de Rüsselsheim et de Dudenhofen. Jusqu'à 2.000 employés Opel pourraient rejoindre le groupe d’ingénierie. La protection concertée contre les licenciements jusqu'à juillet 2023 resterait en place.

L’objectif de CO2 sera atteint grâce au développement de lélectrification

Avoir accès à la sophistication des plateformes et des systèmes de propulsion de Groupe PSA permet à la gamme Opel d’évoluer massivement vers l’électrification. Quatre véhicules seront électrifiés dès 2020. Parmi eux, la nouvelle Corsa qui sera proposé dans une version tout électrique à batterie, ainsi que de la Grandland X PHEV – premier hybride rechargeable d’Opel. Ces véhicules font partie intégrante de l’offensive produit Opel :

Le constructeur va lancer sur le marché huit nouveaux modèles au cours des deux prochaines années. Dès 2024, il existera une version électrique de tous les modèles Opel. « Cette offensive va fortement contribuer à se conformer aux sévères limites de CO2 fixées par l’Europe, » explique Michael Lohscheller. Le réseau de recharge est un élément clé pour le développement de l’électrification. C’est pourquoi Opel va participer à une étude des infrastructures de recharge au siège de la société, en liaison avec des partenaires au titre desquels la ville de Rüsselsheim.

Un autre élément essentiel du plan stratégique PACE! consiste à fortifier la marque, mais aussi de se tourner nettement vers les secteurs rentables, le mix des ventes et les marchés porteurs. Pour ce qui est de l’image de la marque et du style des futures Opel, le constructeur l’évoque déjà avec le Concept Car GT X Experimental. Opel se veut à l’avenir encore plus allemand, accessible et désirable. « Opel restera allemand, Vauxhall restera Britannique. Nous allons continuer à nous démarquer clairement de nos marques sœurs françaises, » ajoute Michael Lohscheller. Les premiers résultats concrets de ce renforcement de la marque plus forte se font déjà voir : en dehors de la nette amélioration du mix des ventes nettement meilleur, c’est surtout d’avoir une meilleure grille de tarification qui a nourri les bons résultats financiers obtenus au cours des six premiers mois de 2018. En outre, la fidélisation de la clientèle a été considérablement améliorée par rapport à 2016.

Les utilitaires légers pour garantir une augmentation de la part de marché

Par ailleurs, Opel s’attaque au lucratif secteur du véhicule utilitaire avec plus de force que jamais. A moyen terme, le constructeur souhaite porter sa part de marché au niveau de celle qu’il a dans le domaine des véhicules de tourisme. Une possibilité permise par des transformations apportées aux contrats des concessionnaires (chaque concessionnaire Opel peut désormais vendre également des véhicules utilitaires légers) et une gamme totalement renouvelée. Lancé tout récemment, le nouvel Opel Combo a immédiatement réussi à remporter le prestigieux prix du « International Van of the Year ». Opel a déjà enregistré 25.000 commandes depuis que les carnets de commandes se sont ouverts à la mi-septembre. Cela signifie que le constructeur a déjà engrangé plus de commandes pour le nouveau Combo qu’il n’avait vendu d’exemplaires du modèle précédent au cours de la totalité de l’année 2017 dans toute l’Europe. Et le nouvel Opel Vivaro sera lancé en 2019.

L’offensive sur les marchés d’exportation hors Europe gagne également du terrain. De nouveaux contrats ont été signés avec des importateurs bien implantés qui vont permettre à la marque de se développer dans de nombreux pays comme le Maroc, la Tunisie ou l’Afrique du Sud. Dès ce mois, Opel va commencer le montage des Grandland X dans une nouvelle usine en Namibie à destination du marché africain. Pour la première fois, une offre de leasing tout compris a été lancée ces derniers jours dans les pays européens, sous la bannière de Free2Move, la marque des nouvelles mobilités du Groupe PSA. Ce qui apportera également un potentiel de croissance importante.

Michael Lohscheller continue de mettre en avant la mise en œuvre de PACE!, qui reste la priorité absolue pour l’ensemble de l’organisation. « Nous allons continuer à consacrer toute notre énergie à PACE! et nous nous imposerons à long terme en restant une marque allemande ».

 

Scroll