Une passion cachée pour le grand large : les mythiques requins d’Opel

download-pdf
download-image
download-all


  • Un repaire de requins : le squale à l’affût dans les Opel Corsa, Mokka et d’autres
  • Le souci du détail : du logo Manta aux requins cachés dans les cockpits Opel
  • Kadett, Admiral, Kapitän : la marine bien représentée dans les dénominations Opel

 

Les requins sont « in » chez Opel. Parfois très visibles, parfois peu, ils évoluent dans différents modèles portant le logo à l’éclair. On les retrouve également dans le nouvel Opel Mokka et dans l’Opel Corsa, best-seller et lauréate de nombreux prix. Mais il a fallu un long voyage avant que des versions miniatures du prédateur suprême ne prennent leurs marques chez Opel. Ce n’est finalement pas étonnant, puisque le constructeur automobile a toujours eu un penchant pour le monde de la mer, et ce depuis des décennies.

Kadett, Admiral et Kapitän (cadet, amiral et capitaine en Français) : les Opel ont très tôt pris le large sur la route. Les vaisseaux amiraux d’hier ont enchanté les acheteurs de voitures avec leur design unique. Au cours des années, si le goût de la marine est resté présent chez Opel, il est devenu plus discret et s’est déplacé vers les créatures qui vivent sous la surface de la mer. En 1970, Opel a présenté la Manta, un coupé sportif qui arborait fièrement son emblème en forme de raie sur la carrosserie. Aujourd’hui encore, la Manta suscite tant d’émotions que, pour le plus grand plaisir de ses fans, elle fait son retour sous forme de Manta GSe ElektroMOD, voiture sans émissions.

Les designers d’Opel ont attaché une grande importance au réalisme du dessin de l’emblème caractéristique de la Manta. Avec le même souci du détail, ils se sont consacrés au requin pendant plus d’une décennie et demie. « Les requins ont fait leur apparition il y a 17 ans, et aujourd’hui, ils sont devenus cultissimes, » déclare le directeur du design, Karim Giordimaina.

Les mythiques requins : au début, juste une histoire de gosse…

Mais comment sont nés ces requins ? En fait, c’est depuis 2006 que des designers d’Opel s’amusent à trouver des manières discrètes de glisser des motifs de requin à l’intérieur de la voiture sur lesquelles ils travaillent. Revenons en arrière en remontant les courants qui ont fait qu’un peu du monde de la mer est arrivé à l’intérieur de la voiture. Tout a commencé un dimanche après-midi de 2004, quand Dietmar Finger, designer chez Opel mais aussi plongeur amateur, était en train de plancher chez lui sur un croquis pour la nouvelle Corsa. Plus précisément, il était occupé à dessiner le côté externe plutôt peu attrayant de la boîte à gants, qui reste invisible la plupart du temps parce qu’il est caché par la portière du passager une fois fermée.

Lorsque la boîte est ouverte, cette paroi doit être rigide, ce que l’on obtient grâce à des nervures transversales dans la surface en plastique. Le designer devait à ce moment concevoir ces nervures. En plein travail, son fils fit irruption et jeta un coup d’œil au croquis. Et il demanda : « Papa, pourquoi tu dessines pas un requin ? » « Pourquoi pas… » se dit Finger, et il donna aux nervures la forme d’un requin. Le requin dans la boîte à gants entra en production. Une idée et une nouvelle tradition étaient nées. Depuis lors, le requin est devenu un héros chez Opel. Karim Giordimaina, devenu responsable du design intérieur du Zafira, cacha également trois petits requins dans le cockpit du monospace modulaire. D’autres apparitions du requin ont suivi, d’abord dans l’Opel ADAM, puis dans l’actuelle Opel Astra et enfin dans les autres modèles, de l’Opel Crossland à l’Opel Insignia, en passant par l’Opel Grandland X.

Dans l’entreprise, le requin est désormais culte. Tous les designers d’intérieur s’assurent, à la fin du processus de développement, de placer au moins un requin quelque part dans l’habitacle. Ils restent généralement non découverts jusqu’au lancement.

A suivre : le requin apparaîtra aussi dans les futures Opel

Pour Karim Giordimaina, le requin est devenu au fil des ans un élément qui compte dans une Opel, et pas seulement dans la boîte à gants. « Les journalistes nous demandent maintenant où sont les requins lorsque nous présentons de nouveaux modèles. J’encourage toujours nos designers à cacher des requins à l’intérieur des nouveaux modèles. Les prédateurs affectueusement dessinés représentent ce qui distingue Opel : la passion pour l’automobile. Nous sommes passionnés par le design de nos véhicules et nous soignons jusqu’au plus petit détail. Nous sommes accessibles, humains et nous faisons tout avec le sourire. Et c’est exactement ce que nous voulons que nos clients ressentent. »

Les requins continueront donc à faire surface dans les Opel de demain, parfois parfaitement dissimulés, parfois moins. En fonction du modèle Opel, ils pourraient bien changer de territoire et même délaisser les profondeurs de l’habitacle.

 

Scroll