Décès d’Erhard Schnell, célèbre designer Opel, à l’âge de 92 ans

download-pdf
download-image
download-all
mer, 12/02/2020 - 13:00


  • Designer de l’Experimental GT et de l’Opel GT de série
  • Il avait dirigé à partir de 1964 le studio de design avancé de Rüsselsheim
  • C’est à lui également que l’Opel Calibra devait sa ligne à couper le souffle

 

Erhard Schnell est décédé le week-end dernier à Trebur, en Hesse (Allemagne). Le père de l’Opel GT avait 92 ans. Il est resté étroitement associé à Opel jusqu’à la fin et a été présent à de nombreux événements. En 2018, le designer avait pu célébrer les 50 ans de l’Opel GT en compagnie d’amateurs de voitures anciennes du monde entier venus fêter l’événement sur le circuit de Hockenheim.

Né à Francfort, Erhard Schnell était célèbre pour son sens de l’humour, qui apparaissait également dans ses dessins animés.

Né en 1927, Erhard Schnell a étudié le dessin industriel à Offenbach avant d’entamer sa carrière de designer. C’est en 1952 qu’il commence à travailler comme designer chez Opel. Graphiste passionné, il a toujours été fier d’avoir conçu les lettres courbes des Opel Kapitän et Rekord. En 1961, il se perfectionne au GM Tech Center de Detroit.

En 1962, il s’attèle à l’élaboration du premier concept car signé d’un constructeur automobile européen. Ses idées prennent forme au sein du « Studio de style Opel » ouvert à Rüsselsheim en 1964. C’est là que l’Experimental GT voit le jour, avec sa silhouette dynamique que l’on compare familièrement à une bouteille de Coca. L’Experimental GT est présentée officiellement en première mondiale au Salon de Francfort de 1965. Trois ans seulement plus tard, la version de série, baptisée Opel GT, sort des chaines de montage. Le père de la GT fut ravi de l’immense succès qu’elle remporta, avec ses lignes épurées évoquant la Corvette de l’époque.

Par la suite, Erhard Schnell s’occupe du dessin de la première génération de l’Opel Corsa et conçoit le profil ultra aérodynamique de l’Opel Calibra. « Ma voiture préférée », aimait-il dire à propos de ce coupé culte. « Il affiche un vocabulaire de design totalement nouveau et moderne. J’avais une liberté totale en matière de style. ».

Même après avoir quitté Opel en 1992, Erhard Schnell refuse de prendre totalement sa retraite. En 2014, lorsqu’on lui demande s’il allait enfin poser son stylo, le designer répondait : « Pas du tout. J’ai simplement transféré mon travail chez moi, et j’ai fait du design dans mon jardin et ma maison. Je peins aussi souvent à l’aquarelle. Je ne pourrai jamais m’en éloigner complètement. »

 

Scroll