YouTube : Opel et le présentateur vedette Richard Hammond, une histoire d’amour | Média OPEL France

YouTube : Opel et le présentateur vedette Richard Hammond, une histoire d’amour

download-pdf
download-image
download-all


  • La star TV britannique présente Oliver, sa fidèle Opel Kadett africaine
  • Bagnolard : le présentateur est totalement fan du design et de la qualité Opel
  • Il a l’œil : Hammond « met en scène » l’Opel Mokka avec le filtre de réalité augmentée

 

Rüsselsheim. Avez-vous déjà entendu parler de l’Opel « Oliver » ? C’est ainsi que le présentateur vedette britannique Richard Hammond a baptisé son Opel Kadett de 1963. Car il existe un lien étroit entre Hammond et son Opel « Oliver » : il a acheté la Kadett au Botswana en 2007, puis est parti en circuit aventure au travers de l’Afrique pour l’émission télévisée « Top Gear ». Aujourd’hui, Hammond ouvre son garage pour Opel et la chaîne internet « DriveTribe », et explique dans une vidéo YouTube pourquoi il aime Opel et ce qu’il envisage de faire avec « Oliver ». Il n’hésite pas non plus à découvrir le nouvel Opel Mokka grâce au filtre de réalité augmentée Augmented Reality développé par l’équipe des réseaux sociaux d’Opel. Il est emballé par le Mokka et pense qu’il a un bel avenir devant lui sur les réseaux sociaux.

Aussi fiable qu’un ami : on peut compter sur « Oliver »

Richard Hammond est ce que les Britanniques appellent un véritable « car enthusiast » et que les Français nomment un bagnolard : un passionné d’automobiles. Il est connu des amateurs de voitures comme le « hamster », l’animateur des célèbres émissions Top Gear et maintenant The Grand Tour sur Internet, où il lance régulièrement des défis insensés et soumet ses voitures à la torture. L’une d’entre elles est l’Opel Kadett 1963, avec laquelle Hammond a commencé par vouloir faire un parcours de 1.600 kilomètres à travers l’Afrique australe il y a environ 13 ans. Dès le début, s’est tissée une étroite relation entre lui et son nouveau compagnon, auquel il donc donné un nom : la Kadett a donc été baptisée « Oliver ». Et « Oliver » ne l’a jamais laissé jamais tomber. Hammond a affronté à son volant les routes les plus exigeantes. Il estime que la Kadett a des qualités « que l’on aime trouver chez les gens ». « Oliver est courageux. Il est aussi fiable qu’un ami peut l’être, » dit-il en faisant l’éloge de l’Opel Kadett A.

Ce n’est pas pour rien que la Kadett A est encore aujourd’hui un symbole du « miracle économique » allemand. Entre 1962 et 1965, environ 650.000 exemplaires sont sortis des chaînes de production et elle a largement démocratisé le monde de l’automobile en le rendant accessible à de nombreuses familles. La recette était simple mais efficace : un moteur quatre cylindres de 40 ch, plutôt nerveux, de faibles coûts d’exploitation, un grand coffre et un intérieur spacieux, qui enchantaient les automobilistes de l’époque. Comme les publicités le disaient : « Opel Kadett, c’est O.K. »

Mais en traversant une rivière au milieu de la savane, « Oliver » a commencé à couler, et Hammond a laissé échapper un cri de désespoir qui restera dans l’histoire de la télévision. Sans surprise, il n’a pas voulu laisser « Oliver » là-bas. Il l’a ramené dans son garage en Grande-Bretagne. Une fois restaurée, sa Kadett doit subir une nouvelle cure de jouvence. Mais dans quelle direction doit s’orienter cette restauration ? Les commentaires et les conseils sur les réseaux sociaux sont les bienvenus.

Aujourd’hui encore, l’animateur se réjouit du fait que « cette voiture est admirable et qu’elle n’a pas subi beaucoup de pannes – parce qu’aussi, il n’y a aussi rien qui peut tomber en panne. » Autrement dit, cette Kadett possède les gènes typiques d’Opel qui caractérisent encore et plus que jamais les nouveaux modèles portant l’emblème du Blitz. Avec une qualité essentielle : ils permettent de transporter conducteur et passagers sans souci.

Futur prometteur : l’Opel Mokka en 3 dimensions avec le filtre de réalité augmentée

Il était donc logique que Richard Hammond s’intéresse au nouvel Opel Mokka. Et il l’a apprécié sur son smartphone grâce au filtre de réalité augmentée qui a été spécialement développé pour le Mokka. « Un système vraiment génial », assure ce fou de voiture. Et ce, sous tous les angles. « Il faut continuer à le développer, il y a là un vrai potentiel, » s’enthousiasme Hammond, qui met en scène sur le poêle un Mokka numérique en format miniature en compagnie de ses chiens. Les possibilités de mettre « dans le contexte » le futuriste véhicule d’Opel sont illimitées. Richard Hammond donne donc un conseil à tous ceux qui veulent découvrir le nouveau Mokka sous tous les angles : « téléchargez ce filtre ! » Et ne manquez pas les dernières nouvelles de Hammond, « Oliver » et de l’Opel Mokka.

 

Scroll